Le style Wado-ryu « L’art de la voie de la paix »

 

La création du Wadô-Ryu

C’est le style pratiqué au club Wado-kan. Son fondateur était Maître Hironori Otsuka. Celui-ci étudia le Jû-Jutsu (techniques d’immobilisations, clés de bras, de jambes et projections), d’abord sous la direction de son père, puis sous la tutelle du maître Nakayama Shinsaburo. Ce dernier dirigéait l’école Shindo-Yoshin, dont un des principes était «d’harmoniser les mouvements du corps avec ceux de la nature. En 1921,Otsuka reçoit de Nakayama le menkyo-kaïden (certificat de maîtrise générale) du Shindo-Yoshin Ryu. Tout port à croire, alors, qu’Otsuka prendra la succession de son maître. Mais un an plus tard il rencontre à Tôkyô celui qui orientera définitivement ses recherches: Le maître d’Okinawaien Funakoshi Gichin. Le Japonais est fasciné par les techniques de l’art nouveau que lui enseigne Funakoshi: le Karaté. Rapidement Otsuka deviendra l’assistant de Funakoshi et,à partir de 1928, commence à exposer au maître ses propres conceptions sur le Karaté. Au fil des années, un nouveau style apparaît,syntèse du Shôtôkan_Ryu de Funakoshi et du Jû-Jutsu de Nakayama. En 1934 la rupture entre Otsuka et Funakoshi est effective et en 1939 la méthode d’Otsuka est enregistrée au Butokukai (organisme chargé de la défense et de la promotion des arts martiaux traditionnels japonnais) sous le nom de Wadô-Ryu ou Ecole de la Voie de la Paix.

Maître Hironori Otsuka

Le Wadô-Ryu aujourd’hui

Il y a plusieurs «tendances » ou orientation au sein de ce style, disons que surtout après la mort du fondateur l’unité de l’école a été ébranlée et plusieurs fédérations ont vu le jour comme la W.I.K.F crée par Maître Suzuki Tatsuo (8 Dan décédé en 2011) . L’autre branche niveau Europe et conduite par le fils même du fondateur Otsuka Jirô, qui a repris le même nom que son père après la disparition de ce dernier. Mais en dehors de ces tensions internes disons qu’en France actuellement le Wado-ryu est dominé par ces «tendances»: le fils du fondateur Otsuka Jirô, Maître Suzuki( décédé en 2011)  qui vivait en Angleterre et son représentant en France Fukazawa Hiroji  (  décédé en 2010)   et l’autre Patrice Belrhiti qui actuellement est un technicien chargé de la Fédé. Ces  tendances cohabitent ensemble, plus au moins pacifiquement, et les clubs de Wado-Ryu, pratiquent ce style selon les affinités.

Caractéristiques de ce style

Ce qui caractérise ce style c’est la place des esquives «kawashi» autant dans les attaques comme le ‘‘nakashi tsuki‘’ esquive sur la jambe avant ou arrière, que les défenses les « taï sabaki» néanmoins il reste un art de combat des, pieds et de poings. Une autre caractéristique (par rapport aux styles que j’ai pratiqués) ce sont les différents Gumités : Ippon ,Sanbon ,Ohyo, Jiyu-Gumité Brièvement le Gumité c’est un travail à deux, dont un Tori portera une ou plusieurs «sanbon kumité» attaques et Uké exécutera un ou plusieurs blocages puis un contre décisif avec toute la puissance mentale et physique. Bien sur, ce travail vous le trouverez dans d’autres styles aussi, mais le même travail à deux on le retrouve dans le Idori et Tanto Dori (défense couteau) qui vient directement du fondateur et de son expérience qu’on a vu du Ju jitsu.